Récipiendaires des médailles 2011 | english

Le Prix ACP d'excellence en enseignement de la physique au secondaire et au collégial (Atlantique) 2011

est décerné à

Ian Fogarty

"Il y a tellement de professeurs de physique excellents que je m’estime très honoré et privilégié d’être du groupe. Je me sens hissé sur les épaules de géants. Les étudiants qui viennent à moi sont disposés à apprendre, ce que nous devons au dur labeur de tous leurs professeurs précédents, de leurs guides et de leurs familles. Il me faut explorer de nouvelles méthodes et activités pédagogiques et de nouveaux laboratoires, car j’ai des jeunes très doués qui fréquentent une école remarquable dans un district sensationnel." winner citation

L'Association canadienne des physiciens et physiciennes (ACP) est fière d'annoncer que le Prix ACP d'excellence en enseignement de la physique au secondaire et au collégial (Atlantique) 2011 est décerné à Ian Fogarty, Riverview High School (Riverview, NB), son utilisation originale de la technologie dans l’avancement de l’apprentissage de la physique. Ian, qui est l’un des enseignants de physique au secondaire les plus novateurs au Canada, est à l’avant-scène de l’intégration de la technologie à l’apprentissage par l’expérience. Il ne cesse de chercher de nouveaux moyens d’engager un éventail plus vaste d’étudiants, qu’il s’agisse de les amener à recourir à l’analyse de films d’action image par image pour déterminer si des scènes pourraient vraiment se produire ou non, ou de faire la course avec des véhicules télécommandés pour comprendre l’accélération, la résistance au vent et le centre de gravité. L’ACP est fière de récompenser Ian pour ses apports remarquables. announcement

Ian Fogarty a enseigné la chimie et la physique à l’école secondaire Riverview High School (RHS) pendant une décennie. Cette école et le district no 2 du N.-B. ont été un milieu qui favorise merveilleusement l’enseignement, l’apprentissage et la croissance.

Ian souligne l’importance de creuser les problèmes et d’appliquer les sciences à des situations réelles, ce qui englobe maintenant la technologie. « Nous pourrions voir plus de matière et les étudiants apprendraient davantage de formules. J’ai cependant opté pour la profondeur afin de développer la capacité cérébrale. Je pourrais me contenter de donner les réponses aux étudiants qui répondraient correctement à l’examen, mais je veux les initier à un processus de réflexion, les amener à remettre en question ce que je dis et à se décarcasser pour trouver les réponses. Il faut qu’ils élaborent un labo, quitte à échouer, à recommencer, puis à réussir. Je veux que mes étudiants soient plus malins, et pas seulement qu’ils en sachent davantage. »

On voit souvent les étudiants d’Ian à l’extérieur, en train de capter sur bande vidéo des dérapages à vélo pour mesurer la friction, de sauter d’un tremplin de piscine pour mesurer la flottabilité ou de faire la course avec des voitures télécommandées pour obtenir différents types de graphiques. Bien des visites au parc visent à expérimenter des pendules de gravité, des leviers et le mouvement centripète. Certains des étudiants d’Ian ont décidé de devenir enseignants au niveau primaire après avoir montré à une classe de 5e ce qu’est un plan incliné en effectuant des descentes en traîne sauvage ou ce qu’est la friction en jouant à la souque-à-la-corde. Ian est au comble du bonheur quand des groupes d’étudiants arrivent vexés le lundi matin parce que la fin de semaine les a amenés à être témoins de choses comme un coucher de soleil, un arc-en-ciel ou une cascade dans un film, à penser à la physique et à s’exclamer : « Fogarty ».

Ian apprend et enseigne toujours à l’école secondaire RHS et ailleurs. « J’ai été extrêmement chanceux de pouvoir m’entourer d’étudiants et de professeurs merveilleux dans mon travail à l’école secondaire Riverview, dans le district scolaire no 2 du Nouveau-Brunswick et dans le monde entier. » Ian est directeur de la section de l’Université du Nouveau-Brunswick au prestigieux programme international Shad Valley auquel il travaille avec la crème des étudiants de tous les coins du Canada. Il expose son expérience et sa recherche en enseignement avec des collègues dans la ville, à des conférences internationales et lors de communications par skype.

« L’enseignement peut être le métier à la fois le plus exigeant, essentiel et agréable du monde. » nominator citation

- 30 -