Récipiendaires des médailles 2010 | english

Le Prix ACP d'excellence en enseignement de la physique au secondaire et au collégial (Atlantique) 2010

est décerné à

Robyn McKenzie

winner citation

L'Association canadienne des physiciens et physiciennes (ACP) est fière d'annoncer que le Prix ACP d'excellence en enseignement de la physique au secondaire et au collégial (Atlantique) 2010 est décerné à Robyn McKenzie, Yarmouth Consolidated Memorial High School (Yarmouth, NS), pour son excellence continue en enseignement de la physique. Un nombre démesuré d’étudiants des cycles supérieurs en physique, dans des établissements tels MIT et Oxford, viennent de Yarmouth, N.-É. Selon eux, un professeur de physique au secondaire, à la fois attentionné, passionné et efficace, Mme Robyn McKenzie, a joué un rôle central dans leurs carrières universitaires. Comme l’écrivait un ancien étudiant : « elle est tout simplement sensationnelle ». Ses collègues font état de son cran, de son leadership discret et de ses efforts constants à aider les autres. Son directeur d’école écrivait à son sujet : « elle exige le maximum de ses étudiants, mais elle fait de son mieux en retour ». Robyn a exercé son mentorat pendant d’innombrables heures, en fin de semaine et en soirée, auprès des équipes de robotique lauréates de son école. Même l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse a affirmé à son sujet qu’elle « inspirait ses étudiants ». Il est juste, à coup sûr, que Robyn McKenzie soit la première lauréate du Prix ACP d’excellence en enseignement de la physique au secondaire et au collégial dans la région de l’Atlantique.. announcement

Mme Robyn McKenzie enseigne à la Yarmouth High School depuis qu’elle a obtenu son B. Ed., il y a 15 ans. Avant de devenir enseignante, elle a étudié la biologie et les mathématiques, ainsi que la médecine pendant quatre ans, a été analyste de systèmes chez IBM et a donné dans le journalisme médical.

« L’école de médecine, dit-elle, je savais que ce n’était pas ma place ». Chez IBM, elle « ne voulait pas jouer le jeu ». Aussi, une fois revenue dans sa ville natale de Yarmouth avec son jeune fils a-t-elle accepté un emploi d’enseignant auprès des adultes désireux de suivre le programme d’équivalence d’études secondaires. « J’ai vraiment adoré l’expérience et je me suis à nouveau sentie utile. »

Après quelques années satisfaisantes dans le domaine de la formation des adultes, Mme McKenzie a décidé de faire son B. Ed., est devenue peu après suppléante en enseignement à Yarmouth High et a décroché rapidement un poste vacant en physique. Étant donné sa formation en sciences naturelles et son peu d’expérience en physique, Mme McKenzie « a appris par elle-même à partir de notes », les premières années.

Dix ans plus tard, Mme McKenzie est un professeur de physique réputé et envié qui, année après année, forme dans cette discipline des étudiants de haut niveau qui excellent à l’université. Ses anciens étudiants, parmi lesquels on compte maintenant des professeurs d’université, des médecins, des dentistes et des aspirants au doctorat à MIT et à Oxford, pour n’en nommer que quelques-uns, évoquent souvent sa passion et son esprit d’innovation en classe. « La physique peut être aride, affirme-t-elle. J’essaie d’y mélanger des théories nouvelles, comme les liens entre la physique et le mysticisme. »

La deuxième passion de Mme McKenzie est son rôle à la tête de l’équipe de robotique de Yarmouth High. Chaque année, cette équipe construit un robot télécommandé entièrement fonctionnel et se mesure à d’autres écoles secondaires du Canada atlantique. En dépit de ses ressources et de son expertise limitées, l’équipe de Mme McKenzie s’est hissée d’innombrables fois parmi les trois premières et a gagné des prix pour la stratégie la plus novatrice et le robot le plus avancé au cours des années précédentes. nominator citation

- 30 -