CANADIAN ASSOCIATION
OF PHYSICISTS
Canadian Association of Physicists ASSOCIATION CANADIENNE DES
PHYSICIENS ET PHYSICIENNES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE / POUR PUBLICATION IMMÉDIATE


MÉDAILLE DE L'ACP
pour réalisations exceptionnelles en physique de la matière condensée

SERA DÉCERNÉE EN 2004 AU

Dr MICHAEL THEWALT

« C'est un honneur sensationnel de recevoir ce prix de l'ACP et de la Division de la physique de la matière condensée et matériaux, compte tenu de l'apport vraiment extraordinaire que son homonyme et les précédents récipiendaires ont fait à la physique de la matière condensée et des matériaux. Je suis profondément reconnaissant de cette reconnaissance envers mes collègues et envers les nombreux collaborateurs, étudiants des 2e et 3e cycles et boursiers de recherches postdoctorales sans qui les travaux n'auraient pas été possibles. »

Le Dr. Michael ThewaltOttawa, le 15 avril 2004 - L'Association canadienne des physiciens et physiciennes (ACP) est heureuse d'annoncer que la médaille Brockhouse sera décernée en 2004 à Michael Thewalt, Université Simon Fraser, pour ses réalisations dans le domaine de la spectroscopie optique des semiconducteurs. La médaille reconnaît la grande qualité constante de son travail réalisé pendant une longue carrière qui se développe encore et, plus spécialement, pour les progrès spectaculaires récents obtenus dans ses études du silicium isotopiquement pur. Les dernières découvertes ont corrigé des décennies d'idées fausses sur les largeurs spectrales des excitons intrinsèques des semiconducteurs, et ont conduit à une spectroscopie à haute résolution étonnante dans laquelle des propriétés fondamentales précédemment immensurables, comme le comportement limite à basse température de la largeur de la bande interdite, deviennent nettement visibles .

Michael Thewalt a des antécédents remarquables en recherche de haute qualité sur les matériaux de semiconducteurs, qui a pour point de départ l'étude entreprise il y a plus de 20 ans sur les complexes de multi-excitons liés. Sa découverte peut-être la plus importante de cette période est la preuve de l'existence des états de polyexcitons, entrevue plus de 10 ans auparavant par Wang et Kittel. Au fil des ans, son groupe de recherche a fait une vaste percée sur les propriétés optiques des semiconducteurs, dont voici deux exemples : la photoluminescence des hétérostructures SiGe/Si déformées et le spectre des excitons isoélectroniques liés. Michael est toutefois l'une de ces personnes dont le rayonnement, mesuré au nombre de ses citations, par exemple, s'est accru sensiblement au fil du temps, et sa nomination pour la Médaille Brockhouse tient largement à ses travaux récents sur le silicium isotopiquement pure.

La mesure de la structure fine des états de polyexcitons requiert des instruments à haute résolution qu'on ne trouve généralement pas dans le commerce. La réalisation de Michael, qui a repoussé les frontières de la spectroscopie des excitons, repose entre autres sur l'élaboration de techniques ultrasensibles telles la spectroscopie de l'excitation par photoluminescence et l'absorptiométrie photo-induite de l'infrarouge lointain des excitons. Aujourd'hui, sa créativité technique a mené à la découverte des transitions d'excitons avec des largeurs spectrales plus étroites, de plusieurs ordres de grandeur, qu'on aurait cru possibles précédemment. Par l'étude du spectre du silicium isotopiquement pure, il a démontré que nombre des propriétés optiques de ce semiconducteur, étudiées depuis longtemps, étaient en fait limitées par l'étalement d'isotopes non homogènes. La netteté remarquable de certaines transitions d'excitons a profondément influencé notre compréhension des propriétés optiques fondamentales des semiconducteurs.

Venant souvent à Ottawa en avion, Michael a siégé au conseil exécutif de l'ACP, y compris à la présidence, et il a été un ardent défenseur de la physique dans le processus de réaffectation des fonds du CRSNG. La collectivité de la physique lui est profondément reconnaissante de ses efforts à faire valoir le niveau élevé de qualité de la physique canadienne à l'occasion de cette concurrence acharnée pour les fonds fédéraux destinés à la recherche. Sur la côte ouest, il a aidé à établir le Centre pacifique pour l'avancement des matériaux et microstructures, groupe de recherche regroupant plusieurs établissements qui a reçu plus de huit millions de dollars de la seule Fondation canadienne pour l'innovation. De précédents prix, comme la Médaille d'or du BC Science Council (1987) et la médaille Rutherford de la Société royale du Canada (1994), reconnaissent l'apport qu'il fait depuis longtemps à la recherche sur la matière condensée.

Michael a obtenu son diplôme de premier cycle de l'Université McMaster en 1972, puis deux diplômes d'études supérieures de l'Université de la Colombie-Britannique. En 1980, revenant d'une affectation de deux ans au laboratoire T.J. Watson d'IBM, il a accepté un poste de professeur à l'Université Simon Fraser. Au fil des années 90, Michael a occupé une chaire de recherche industrielle au CRSNG et il vient de se voir octroyer pour 2004-2006 une bourse de recherches Killam, l'une des neuf seulement qui sont décernées cette année dans toutes les disciplines.

La médaille Brockhouse a été remise pour la première fois en 1999 et parrainée conjointement par la division de la physique de la matière condensée et des matériaux (DCMMP) et l'Association canadienne des physiciens et physiciennes (ACP). Elle a été nommée en l'honneur de Bertram Brockhouse, dont les contributions exceptionnelles à la recherche en matière condensée au Canada ont été reconnues par le prix Nobel en physique en 1994. La médaille sera décernée annuellement. En 2004, la médaille Brockhouse sera présentée au Dr Theawlt à l'occasion du banquet de remise des prix de l'ACP qui aura lieu à l'Hôtel Delta à Manitoba, le 15 juin 2004.

L'Association canadienne des physiciens et physiciennes, fondée en 1945, représente plus de 1600 physiciens et étudiants en physique ainsi que des sociétés et établissements membres. Outre ses activités spécialisées, l'ACP en exerce d'autres dans les domaines du professionnalisme, des sciences politiques et de la promotion de la recherche et de l'éducation en science. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Mme F. M. Ford, Directrice exécutive
Association canadienne des physiciens et physiciennes
Tél : (613) 562-5614
Téléc. : (613) 562-5615
C. élec. : CAP@physics.uottawa.ca

-30-