CANADIAN ASSOCIATION
OF PHYSICISTS
Canadian Association of Physicists ASSOCIATION CANADIENNE DES
PHYSICIENS ET PHYSICIENNES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE / POUR PUBLICATION IMMÉDIATE


MÉDAILLE DE L'ACP
pour contributions exceptionnelles à la physique

SERA DÉCERNÉE EN 2004 AU

Dr MICHAEL THEWALT

« C'est pour moi un grand honneur de recevoir la Médaille de l'ACP pour réalisations exceptionnelles et j'aimerais le partager avec mes nombreux collaborateurs, étudiants des 2e et 3e cycles et boursiers de recherches postdoctorales, sans qui la chose n'aurait pas été possible. J'aimerais remercier l'Université Simon Fraser du milieu de recherche formidablement positif qu'elle a fourni et, le CRSNG, qui exerce si bien son activité. »

Le Dr. Michael ThewaltOttawa, le 15 avril 2004 - L'Association canadienne des physiciens et physiciennes (ACP) est heureuse d'annoncer que sa Médaille pour contributions exceptionnelles à la physique sera décernée en 2004 au Dr Michael Thewalt, Université Simon Fraser, pour ses études expérimentales de longue portée, innovatrices et intuitives des propriétés optiques des semiconducteurs, dont le silicium isotopiquement pur, qui ont conduit à des développements importants de notre compréhension de la physique des semiconducteurs.

Après son baccalauréat reçu de l'Université McMaster en 1972, Mike Thewalt a alterné entre les côtes est et ouest par des travaux de deuxième cycle à l'UBC et des études postdoctorales à IBM, à Yorktown Heights, avant de se fixer finalement en 1980 sur une scène de la côte ouest, l'Université Simon Fraser. Ses observations des complexes de multi-excitons liés du silicium lui ont valu une notoriété internationale et une bourse de recherches Sloan en 1982. La fascination que les propriétés optiques du silicium ont très tôt suscitée chez lui a débouché sur un vaste programme de recherche sur les semiconducteurs, qui comprenait même une importante application dans le domaine assez peu connexe de l'archéométrie.

Le silicium est l'un des matériaux industriels les plus importants de l'ère moderne et, à en juger par les plus récents travaux de Michael, ses intrigantes propriétés optiques sont loin d'avoir été pleinement cataloguées ou comprises. Michael concentre ses recherches sur le spectre énergétique et la durée de vie des excitons, les analogues électrons-trous de l'état lié des électrons et protons, soit l'atome d'hydrogène. Ses travaux, essentiels à l'élaboration et aux essais de la description théorique des excitons, comprennent des études poussées sur les complexes de multi-excitons liés, les biexcitons et, en 1987, la première observation de polyexcitons, dont Kittel avait entrevu l'existence il y a une quinzaine d'années. Les polyexcitons sont la représentation à l'état solide d'un état collectif de divers excitons. Au cours des 15 dernières années, ces études fondamentales se sont élargies en une vaste enquête sur les propriétés des semiconducteurs, dont nombre de systèmes d'importance technologique considérable, telles les hétérostructures SiGe/Si déformées et, tout dernièrement, les hétérostructures GaAsSb/InP.

La mesure des largeurs spectrales d'excitons dans les échantillons de haute qualité exige souvent une précision beaucoup plus grande que ce que permettent les instruments conventionnels et l'un des nombreux points forts de Thewalt a été l'ajout continu de nouveaux instruments pour rendre ces mesures possibles. C'est à lui que l'on doit l'élaboration de techniques aussi difficiles que l'absorptiométrie photo-induite de l'infrarouge lointain par la transformée de Fourier et la spectroscopie par photoluminescence de la transformée de Fourier de l'infrarouge proche à haute résolution. Les collaborations interdisciplinaires de Michael témoignent de la diversité de ses intérêts à titre d'expérimentateur, qui vont de l'archéométrie à l'étude de la photosynthèse. Ainsi, la méthode qu'il a élaborée conjointement pour la datation optique des sédiments trouve une application généralisée en archéologie et est son travail le plus cité.

En dehors du labo, les contributions de Mike Thewalt à la collectivité de la physique canadienne comprennent d'importantes responsabilités au sein de comités du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG), à l'UIPPA et au conseil exécutif de l'ACP, y compris à la présidence. Il est membre fondateur du Centre pacifique pour l'avancement des matériaux et microstructures à Vancouver et il a consacré de nombreuses heures de travail stressant et parfois frustrant au processus de réaffectation des fonds du CRSNG. La reconnaissance de ses travaux se voit dans les prix qu'il s'est vu attribuer, comme la Médaille Rutherford de la Société royale du Canada (1994) et la Médaille d'or du BC Science Council (1987). Michael a obtenu des bourses de perfectionnement postdoctoral de l'American Physical Society, de la Société royale du Canada et de l'Institut de la physique, ce qui n'étonne guère. Pour 2004, il est l'un des neuf lauréats d'une bourse de recherches de la fondation Killam, à l'échelle nationale.

La Médaille de l'ACP pour contributions exceptionnelles à la physique a été créée en 1954 et est décernée chaque année depuis. Pour 2004, elle sera octroyée au Dr Theawlt à l'occasion du banquet de remise des prix de l'ACP, qui aura lieu à l'Hôtel Delta à Manitoba, le 15 juin 2004.

L'Association canadienne des physiciens et physiciennes, fondée en 1945, représente plus de 1600 physiciens et étudiants en physique ainsi que des sociétés et établissements membres. Outre ses activités spécialisées, l'ACP en exerce d'autres dans les domaines du professionnalisme, des sciences politiques et de la promotion de la recherche et de l'éducation en science. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Mme F. M. Ford, Directrice exécutive
Association canadienne des physiciens et physiciennes
Tél : (613) 562-5614
Téléc. : (613) 562-5615
C. élec. : CAP@physics.uottawa.ca

-30-