CANADIAN ASSOCIATION
OF PHYSICISTS
Canadian Association of Physicists ASSOCIATION CANADIENNE DES
PHYSICIENS ET PHYSICIENNES


COMMUNIQUÉ DE PRESSE / POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Prix ACP-CRM de physique théorique et mathématique 2003

sera décernée au

DR. MATTHEW CHOPTUIK

« C’est un grand honneur d’avoir reçu le Prix ACP-CRM pour 2003. Je suis vivement reconnaissant à l’ACP et au CRM d’avoir reconnu mon travail ainsi qu’à mes collègues de l’Université de la C.-B. d’avoir proposé ma candidature. »

Dr. Matthew ChoptuikOttawa, le 10 mars, 2003 - L'ACP est heureuse d'annoncer que le Prix ACP-CRM de physique théorique et mathématique en 2003 est décernée au Dr Matthew Choptuik, de l'Université de la Colombie-Britannique, pour ses contributions exceptionnelles à la relativité générale numérique.

Matt Choptuik, que l'on peut qualifier de plus grand relativiste numérique au monde, s'est vu décerner le Prix ACP-CRM de physique mathématique pour le leadership dont il a fait preuve dans le domaine de la modélisation numérique des systèmes gravitationnels et pour l'effet remarquable qu'il a découvert dans la formation des trous noirs. Selon l'effet en question, aujourd'hui appelé « effet Choptuik », les trous noirs ont un comportement « critique » pendant leur formation, tout comme les systèmes de matière condensée pendant leurs phases de transition.

La découverte de ce résultat a des incidences possibles en thermodynamique des trous noirs, soit pour comprendre l'information perdue dans l'évaporation des trous noirs et à titre de modèle faisant état d'une (faible) singularité nue. Voilà sûrement le résultat le plus important et inattendu des dernières années en relativité classique. Comme l'affirme B. Birger dans son article sur les approches numériques aux singularités de l'espace-temps, publié dans Living Reviews (http://www.livingreviews.org/ Articles/Volume1/1998 7berger/node4.html) : « Nous notons que c'est le premier phénomène tout à fait nouveau, en relativité générale, que la modélisation numérique a permis de découvrir. » Pour faire de telles découvertes, il faut avoir un rare mélange de savoir technique poussé (important notamment dans les travaux numériques où les erreurs de codage ou d'algorithmes peuvent se glisser trop facilement), pouvoir reconnaître les indices flous de nouveauté et avoir la confiance et la ténacité voulues pour fouiller ces indices et parfaire ses techniques jusqu'à faire jaillir la nouvelle particularité dans toute sa gloire.

Tout aussi important a été le rôle de Matt Choptuik à former et à encourager la prochaine génération de relativistes numériques. Jeunes chercheurs, étudiants de deuxième et troisième cycles et membres des corps professoraux du monde entier le considèrent comme la figure de proue dans le domaine.

Matt Choptuik s'est en outre vu décerner en 1998 le prestigieux prix Basil Xanthopolous en relativité générale, qui est attribué tous les deux ans au plus grand relativiste du monde, de moins de 40 ans, et la médaille Rutherford de la Société royale du Canada; de plus, le Magazine Maclean's l'a désigné comme l'un des jeunes chercheurs remarquables du Canada et son alma mater, l'Université de Brandon, lui a conféré un grade honorifique.

Grâce à sa compétence technique en physique computationnelle, à sa capacité de la reconnaître et de l'extraire du calcul ainsi qu'à son leadership dans l'éclosion du domaine des approches numériques à la physique théorique, Matt Choptuik est le lauréat du Prix ACP-CRM pour cette année.

Le prix annuel de l'ACP-CRM en physique théorique et mathématique a été décerné pour la première fois en 1995. Pour 2003, il sera octroyé au Dr Choptuik à l'occasion du banquet de remise des prix de l'ACP, qui aura lieu à l'Université de l'Ile du Prince-Edouard le 10 juin 2003.

L'Association canadienne des physiciens et physiciennes, fondée en 1945, est une association professionnelle qui représente plus de 1600 physiciens et étudiants en physique au Canada, aux États-Unis et outre-mer ainsi qu'un certain nombre de sociétés et établissements membres. Outre ses activités spécialisées, l'ACP en exerce d'autres qui visent à inciter les étudiants à faire carrière en physique.

Le Centre de recherches mathématiques est un centre national de recherche en mathématique et en physique théorique qui est cofinancé par le gouvernement fédéral, la province de Québec et l'Université de Montréal, où il a son siège. Au nombre de ses activités figurent des années thématiques, des cours d'été, des ateliers et des séminaires ainsi que la publication de monographies, de comptes rendus et de notes de cours en mathématique et en physique.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Association canadienne des physiciens et physiciennes
Tél : (613) 562-5614
Téléc. : (613) 562-5615
C. élec. : CAP@physics.uottawa.ca

Centre de recherches mathématiques
Tél : (514) 343-7501
Téléc. : (514) 343-2254