CANADIAN ASSOCIATION
OF PHYSICISTS
Canadian Association of Physicists ASSOCIATION CANADIENNE DES
PHYSICIENS ET PHYSICIENNES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE / POUR PUBLICATION IMMÉDIATE


MÉDAILLE DE L'ACP
pour réalisations exceptionnelles en physique de la matière condensée

SERA DÉCERNÉE EN 2001 AU

Dr MARK SUTTON

« Je suis honoré d’avoir été choisi comme récipiendaire de la médaille Brockhouse de l’ACP pour cette année. Je tiens à faire état de l’apport important des étudiants, des attachés supérieurs de recherches et des collaborateurs, sans qui la recherche avancerait plus lentement et serait loin d’être aussi agréable.»


Le Dr. Mark SuttonOttawa, le 15 avril 2001 - L'Association canadienne des physiciens et physiciennes (ACP) est heureuse d'annoncer que la médaille Brockhouse sera décernée en 2001 à Mark Sutton, professeur à l'Université McGill, pour avoir mis au point la spectroscopie de la fluctuation de l'intensité des rayons-X (XIFS) et son application à la mesure de la dynamique des matériaux à l'échelle du nanomètre.

Mark Sutton est un expérimentateur de renommée mondiale en physique de la matière condensée. Il utilise la cristallographie par rayons X pour étudier le comportement des systèmes de matière condensée non équilibrée. Sutton et ses collaborateurs ont mis au point et appliqué l’importante technique nouvelle appelée spectroscopie de la fluctuation des rayons X (SFRX) qui utilise l’équivalent de la tacheture optique des rayons X. La SFRX mise sur les avantages uniques du rayonnement synchrotron et les progrès récents en optique des rayons X et en technologie des détecteurs. Cette nouvelle sonde de la matière mesure directement l’évolution temporelle des microstructures non équilibrées à des échelles de longueur aussi petites qu’un nanomètre et à une résolution en millisecondes.

La première démonstration de l’utilisation des rayons X cohérents et de la faisabilité de la SFRX a été signalée par Sutton et ses collaborateurs dans la revue Nature en 1991. Depuis, ils ont mis au point et utilisé la méthode pour fouiller d’importants problèmes en physique de la matière condensée mettant en cause des transitions de phase et des fluides complexes. Par exemple, dans leur étude du Fe3Al au-delà de sa température critique d’ordre-désordre, M. Sutton a observé directement des fluctuations et ralentisse- ments critiques. Il a aussi appliqué la SFRX aux solutions de polymères, mesurant des constantes de temps qui dépendaient de vecteurs d’ondes dans ces matières importantes sur le plan technologique. À l’occasion de travaux récents, M. Sutton a eu recours à la SFRX pour démontrer que l’élargissement du domaine suppose des fluctuations à vaste échelle persistantes pendant la séparation des phases par décomposition spinodale. Cela figure probablement parmi les plus importants travaux expérimentaux récents sur la cinétique du premier ordre des transitions de phase.

Outre son utilité pour la recherche dans des domaines fondamentaux de la physique de la matière condensée, la SFRX est un outil unique et puissant qui aura des applications dans d’autres disciplines scientifiques, car elle ouvre des perspectives fantastiques pour les travaux futurs. Une importante catégorie d’applications est l’étude des mécanismes de transfert de matière, à des échelles de longueur de 1 à 100 nm, dans des matériaux tels les alliages métalliques et les fluides complexes. Une autre est l’étude de la dynamique de phase dans les matériaux à modulation incommensurable, tels les systèmes d’ondes de densité de charge et les quasi-cristaux.

Les travaux de Mark Sutton sont à l’avant-garde de la recherche actuelle en physique de la matière condensée et recourent aux techniques de diffusion. Voilà la tradition canadienne d’expériences de diffusion novatrices qu’a établie Bert Brockhouse. Aussi l’attribution de la médaille Brockhouse à Mark Sutton est-elle particulièrement opportune et appropriée.

La médaille Brockhouse a été remise pour la première fois en 1999 et parrainée conjointement par la division de la physique de la matière condensée et des matériaux (DCMMP) et l'Association canadienne des physiciens et physiciennes (ACP). Elle a été nommée en l'honneur de Bertram Brockhouse, dont les contributions exceptionnelles à la recherche en matière condensée au Canada ont été reconnues par le prix Nobel en physique en 1994. La médaille sera décernée annuellement. En 2001, la médaille Brockhouse sera présentée au Dr Sutton à l'occasion du banquet de remise des prix de l'ACP qui aura lieu à l'Université de Victoria le 19 juin 2001.

L'Association canadienne des physiciens et physiciennes, fondée en 1945, représente plus de 1600 physiciens et étudiants en physique ainsi que des sociétés et établissements membres. Outre ses activités spécialisées, l'ACP en exerce d'autres dans les domaines du professionnalisme, des sciences politiques et de la promotion de la recherche et de l'éducation en science. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Mme F. M. Ford, Directrice exécutive
Association canadienne des physiciens et physiciennes
Tél : (613) 562-5614
Téléc. : (613) 562-5615
C. élec. : CAP@physics.uottawa.ca

-30-