CANADIAN ASSOCIATION
OF PHYSICISTS
Canadian Association of Physicists ASSOCIATION CANADIENNE DES
PHYSICIENS ET PHYSICIENNES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE / POUR PUBLICATION IMMÉDIATE


MÉDAILLE DE L'ACP
pour réalisations exceptionnelles en physique de la matière condensée

SERA DÉCERNÉE EN 1999 AU

Dr WALTER HARDY

« C'est pour moi à la fois une profonde surprise et un grand honneur d'avoir été choisi comme premier récipiendaire de la médaille ainsi appelée en l'honneur du Dr Brockhouse. Les procédés qu'il a mis au point en diffusion inélastique de neutrons ont joué un rôle de premier plan en physique de la matière condensée. »


Le Dr. Walter HardyOttawa, le 15 avril 1999 - L'Association canadienne des physiciens et physiciennes (ACP) est heureuse d'annoncer que la médaille Brockhouse sera décernée en 1999 à Walter Hardy, professeur à l'Université de la Colombie-Britannique, pour ses études récentes par hyperfréquences sur les supraconducteurs à haute température, qui ont permis d'établir la symétrie des ondes dynamiques de l'état d'appariement.

La découverte des supraconducteurs à haute température en 1986 par les physiciens Georg Bednorz et Karl Müller leur a valu le prix Nobel l'année suivante. Les supraconducteurs classiques conduisent l'électricité sans perte de puissance de façon indéfinie, mais seulement à des températures extrêmement basses qu'il est difficile et coûteux d'atteindre. Les supraconducteurs à haute température conduisent aussi l'électricité sans perte de puissance, mais à des températures atteignables à l'aide d'azote liquide, peu coûteux et facile à fabriquer. La découverte de la supraconductivité à haute température trouve de nombreuses applications. Les défis extraordinaires de ce phénomène inattendu ont également suscité une fièvre et une activité intenses dans les milieux scientifiques, car la manière dont ces nouvelles matières deviennent supraconductrices n'est pas comprise mais pourrait être fort différente de celle des supraconducteurs classiques.

Peu après la découverte des supraconducteurs à haute température, le Dr Hardy en ayant constaté l'importance a immédiatement commencé à les étudier. Le bagage qu'il avait depuis longtemps acquis dans les mesures de précision en hyperfréquences, son habileté à préparer des échantillons et à son talent extraordinaire à bien exécuter les expériences lui ont permis de percer le mécanisme fondamental du fonctionnement des supraconducteurs à haute température. Il n'a pas fallu longtemps à son groupe pour produire à l'aide de ces matières les meilleurs monocristaux du monde, réalisation qui était cruciale pour ses recherches. Ses collaborateurs et lui ont employé ces échantillons pour effectuer en hyperfréquences des mesures qui, pour la première fois, ont clairement montré l'interaction des électrons qui confère la supraconductivité à ces matières.

Dans ses recherches qui lui ont valu cette médaille, le Dr Hardy a réalisé les premières mesures complètes de la profondeur de pénétration dite de Londres, soit la distance qu'un champ magnétique extérieur franchit dans un supraconducteur. Ces mesures ont fourni de nouvelles données sur la manière dont les électrons s'apparient pour acquérir les remarquables propriétés de la supraconductivité. Walter Hardy a pu démontrer que les électrons supraconducteurs gravitent les uns autour des autres dans un nouvel état d'appariement en ondes dynamiques, comportement qui diffère radicalement de celui des supraconducteurs classiques. Ces mesures constituent un progrès important dans la compréhension du mécanisme responsable de la supraconductivité à haute température.

Walter Hardy a obtenu son baccalauréat et sa maîtrise en sciences de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC) en 1961 et 1965, respectivement. Après deux années d'études posdoctorales en France, grâce à une bourse du Conseil national de recherches du Canada, et cinq années de travaux au Centre des sciences, North American Rockwell, il est retourné à l'UBC en 1971. Il a étudié de nombreux phénomènes, dont l'hydrogène gazeux, en phase solide et à polarisation par rotation, et (avec ses collaborateurs) il a mis au point de nombreuses applications importantes tels le maser à hydrogène cryogénique et les résonateurs supraconducteurs. Ces réalisations lui ont valu une notoriété internationale et lui ont mérité de nombreux prix, dont la Médaille de l'ACP pour réalisations exceptionnelles en 1993.

Walter est un scientifique exemplaire sous tous rapports. Il possède des connaissances fondamentales approfondies dans un vaste domaine, il est dévoué et enthousiaste et il s'est mérité la loyauté à toute épreuve et le respect de ses étudiants et de ses collègues aux études posdoctorales.

Cette année est la première où l'ACP décerne la médaille Brockhouse pour apport exceptionnel, expérimental ou théorique, en physique de la matière condensée, branche de la science consacrée à la compréhension, aux prévisions et au contrôle des diverses propriétés physiques de la matière. Cette médaille doit son nom au distingué scientifique canadien Bertram Brockhouse qui s'est mérité le prix Nobel de physique en 1994. Elle est également parrainée par la Section de la physique industrielle et appliquée de l'ACP. En 1999, la médaille Brockhouse sera présentée au Dr Hardy à l'occasion du banquet de remise des prix de l'ACP qui aura lieu à l'Université du Nouveau Brunswick le 8 juin 1999.

L'Association canadienne des physiciens et physiciennes, fondée en 1945, représente plus de 1600 physiciens et étudiants en physique ainsi que des sociétés et établissements membres. Outre ses activités spécialisées, l'ACP en exerce d'autres dans les domaines du professionnalisme, des sciences politiques et de la promotion de la recherche et de l'éducation en science. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Mme F. M. Ford, Directrice exécutive
Association canadienne des physiciens et physiciennes
Tél : (613) 562-5614
Téléc. : (613) 562-5615
C. élec. : CAP@physics.uottawa.ca

-30-